Concours beaux textes JDF 2008 - Contribution N°3

 

Olympe de Gouges  Ingrid Betancourt  1789-2008

 

 

                                        

gh

Ces deux femmes aussi belles qu’humaines, sont allées jusqu’au bout de leurs idées,
jusqu’au fond de leur intime conviction.
Elles ont perdu leur liberté et se sont retrouvées en prison.

Olympe avant-gardiste du féminisme a combattu l’esclavage des noirs et a défendu les droits de ses sœurs, en osant écrire la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Elle fut emportée par son idéologie, jusqu’au sacrifice ultime.

Ingrid a pris parti avec force et courage contre la corruption et le trafic de drogue.
Elle voulait le meilleur pour la Colombie, le pays qu’elle aime et de l’oxygène pour la planète toute entière. Elle rêvait de gouverner en paix. Elle s’est retrouvée prisonnière en voulant  défendre un village opprimé.

Toutes deux ont dérangé et elles l’ont chèrement payé.

Si leur destins se ressemblent, si ces deux femmes exceptionnelles ont été oppressées par la folie terroriste des hommes, unissons notre espoir et notre volonté pour que la fin soit leur différence.

Olympe est montée dignement sur l’échafaud pour y être guillotinée puis elle est doucement descendue dans un injuste oubli historique alors que sa place devrait être au Panthéon.

Ingrid ne doit pas subir un sort aussi tragique. La guérilla doit la rendre à sa famille ainsi que tous ceux qui comme elle, subissent l’innommable. Elle doit ressusciter à la vraie vie, retrouver l’amour des siens, les plaisirs simples, la joie de vivre et l’aboutissement de ses projets avortés.

Souffrance et meurtrissure, faim et soif, privation et anémie, fièvre et maladie, humidité et insalubrité, solitude et dépression, déchéance et avilissement, faiblesse et découragement, attente et désespoir…

Ces mots  ne sont pour nous que des mots mais  pour les centaines d’otages maltraités dans ces contrées hostiles, ils sont malheureusement la cruelle réalité.

 Ces mots  sont le quotidien d’êtres humains ramenés au rang d’animaux …
Le quotidien infernal d’ Ingrid… et des autres…

Que pour la journée de la femme du 8 mars 2008,
ces mots soient vomis par la jungle fétide,
Que dès le lendemain. ces mots sombrent dans l’oubli,
Que ces mots cèdent la place à un seul :
LIBERTE

                                               Martine DAZIANO-IPLIKDJIAN             
ROUGIERS France dans le var          

Texte N°3 diffusé sur le site www.journee-de-la-femme.com Concours JDF 2008

 

Découvrez le classement 2008

Page à imprimer, puis découper (à l'extérieur du 2ème cadre rose), puis placardez le et ouvrez le débat autour de la machine à café par exemple...

 

Précédente Remonter Suivante



Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis