Anima Sauvée ?
Accueil Sauvons Amina

AMBASSADE DE FRANCE AU NIGERIA
ABUJA

Service de presse et de communication

Affaire Amina Lawal :

Nous vous rappelons la déclaration du porte parole des affaires étrangères en date du 26/03/2002 :

début de citation
“ La France se réjouit de l'acquittement de Mme Safiya Husseini Tungar, par la
Cour d'appel islamique de l'Etat de Sokoto. Notre pays, de concert avec ses
partenaires de l'Union européenne avaient appelé l'attention des autorités
nigerianes sur ce cas, à plusieurs reprises. Nous marquons aussi notre grave
préoccupation concernant une nouvelle condamnation à mort, celle de Mme Amina
Lawal, pour les mêmes motifs, dans l'Etat du Katsina, toujours en application
de la Charia en matière pénale. Nous souhaitons que la même solution prévale
dans le cas de Mme Lawal.

(Il y a une grande réunion à Abuja aujourd'hui pour avoir de l'argent, 64
milliards de dollars par an, dans le cadre d'un plan Marshall africain. Les
Nigérians demandent plus de démocratie. Est-ce que vous pensez que la Charia
est compatible avec la démocratie, au sens où on l'entend ?)
Vous avez noté comme nous que le ministre de la Justice du Nigeria a envoyé le
21 mars une lettre aux 12 Etats fédérés nigérians qui appliquent la Charia en
déclarant qu'en matière pénale, la Charia était contraire aux droits
fondamentaux inscrits dans la Constitution et il a exhorté ces Etats à
modifier leurs lois. Cette déclaration est une prise de position courageuse et
forte.

(Quel est le nom du ministre ?)
M. Agabi.”
fin de citation

Par ailleurs, nous vous rappelons la déclaration du Porte parole du Ministère
des Affaires étrangères en date du 12/04/2002

début de citation
“ La France, de concert avec ses partenaires de l'Union européenne s'est
réjoui en son temps de l'acquittement de Mme Safiya Husseini Tungar qui avait
été condamnée à mort par lapidation pour adultère par la Cour d'appel
islamique de l'Etat de Sokoto, affaire qui a suscité une mobilisation de la
communauté internationale et de la France en particulier. Nous avions dans le
même temps exprimé notre grave préoccupation devant la condamnation à mort,
pour les mêmes  motifs, de Mme Amina Lawal dans l'Etat de Katsina, toujours en
application de la Charia en matière pénale.

Nous avons noté la position courageuse et forte du ministre de la Justice du
Nigeria qui déclarait inconstitutionnelle la Charia et exhortait les Etats
fédérés qui l'appliquent à modifier leur loi, nous avons bon espoir de voir
prévaloir dans le cas de Mme Lawal la même clémence que celle dont a bénéficié
Mme Husseini Tungar. Nous continuons à suivre cette affaire de très près.”
fin de citation

Contact :
Mme Harlem FRIGA-NOY
Tel : 00 234 9 523 55 10
e-mail : harlem.friga-noy@diplomatie.fr

NDLR: Le rédaction du site www.journee-de-la-femme.com se réjouie de ce retour à la raison
Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis