Hymne au féminin
Accueil Belgique JDF 2002 Beaux textes JDF 2008

Dans le cadre de l'exposition 

"Femmes d'ici et de là-bas" de Floreffe à Sambreville

« Hymne à la Femme » 

par la Présidente PAC Floreffe, MIROYE KIZAMIE  

Discours inaugural:

Je ne vais pas vous faire un long discours sur les objectifs de cette exposition. Carl l’a très bien fait et j’en profite pour le remercier ainsi que toute l’équipe qui s’est mobilisée. Mes remerciements particuliers vont à l’ensemble du pouvoir politique, du milieu associatif de Floreffe de leur soutien dans les actions que nous menons et à toutes celles et ceux qui nous ont apporté leur aide pour ce projet.

De par cette exposition, nous pensons à toutes les femmes qui ont besoin de nous et vice-versa ; cette exposition est une main tendue, une amie, vers celles qui souffrent, ces incomprises, ces battantes de l’ombre…

Aussi, en cette journée de la Femme, je préfère vous lire un texte que j’ai écrit pour l’occasion en pensant à toutes les femmes et en particulier à la Femme:

L’Amour au Féminin

La Femme ne pouvait cacher ses sentiments,
L’Amour occupait pour elle une place depuis longtemps,
Les hommes, elle a eu le temps, heureusement,
d’en connaître certains tendrement puis passionnément.

Mais la Femme qu’elle est devenue, a cherché sa voie,
Avec eux, elle n’avait malheureusement pas tout  connu,
Elle a commencé à se rendre compte que l’Amour était le plus souvent méconnu.

Le plaisir charnel prenait le dessus, sans aucune retenue,
La femme a donné sans avoir beaucoup reçu, elle n’a pas atteint sont but.

Elle ne comprend pas cette solitude, la plus terrible, la solitude morale,
Il n’y a pas de justice malgré tant de sollicitude, autour d’elle,
Elle prend de plus en plus conscience du mal.

Ce mal se nomme insatisfaction, plus même frustration,
Elle rêve alors à l’Amour vrai, à celui qu’elle ne partagera jamais.

Elle voit et sent la déchirure dans son cœur, elle croit alors découvrir son âme sœur.

Cet Amour apparaît sous les traits d’une Femme au masculin, 
à moins qu’il ne s’agisse d’un homme au Féminin.

Elle a d’abord eu honte de ses sentiments,
Mais elle a connu la douceur, loin des tourments.

En même temps, elle a découvert l’extase,
Elle a trouvé une personne de qualité, qui la respecte,
Elle est devenue Femme-Pureté,
Elle est aimée pour elle et on s’adresse à elle avec un l’autre langage.

Maintenant elle a compris ses erreurs passées.
Elle sait que ses filles ne se jetteront pas à corps perdu, victimes de leurs tendres sentiments d’ingénues, elles devront prendre le temps sans se tromper.

Miroye Kizamie, 8 mars 2002.

Retour à l'exposition "Femmes d'ici et de là-bas" de Floreffe à Sambreville

Découvrez tous les poèmes ici


Sponsors du site WEB: