Concours écrivain JDF 2015 - Contribution N°2

 

Et il créa la  femme

 

 

*Songeur et soucieux, conscient d’un manque cruel,

Il cherche autour de lui la cause du malaise.

Vient à l’esprit une lueur tombée du ciel.

Souriant plein le regard, il reprend ses aises.

 

*Les yeux scrutant dans les confins de l’infini,

Et son plus beau pinceau, bien en main, il commence.

En tête une idée sublime et définie,

Prend vie, prend forme, puis vibre et se prononce.

 

*Il puise loin, sans limite, sans retenue,

Dans les couleurs de la tendresse et de l’amour.

Grâce puis sagesse enrichissent le menu,

Modelant avec beaucoup de soin ses contours.

 

*Il y met tout son cœur, son plus beau savoir faire.

Elle couronnera sept jours de création.

C’est l’aboutissement d’un chef-d’œuvre exemplaire,

Simple, complexe, bouillonnant de réactions.

 

*Et il n’a de cesse de la parfaire encore.

Il y porte son âme et son plus pur génie.

Il y souffle la flamme, façonnant son corps.

Elle sera « La Dame », avec un destin béni.

 

*L’égale du premier, lui renvoyant l’image,

Traçant dans l’univers les bourgeons de la vie,

Union de deux moitiés formant la même page,

Elle assurera que l’œuvre soit poursuivie.

 

*Indomptable, frivole, ardente d’émotions,

Elle règnera partout, au crépuscule, à l’aube.

Convoitise, jalousie et fascination

Suscitera, rien que le parfum de sa robe.

 

*Dans l’ombre, sa présence mènera la danse.

Réflexion, décision, et action, elle inspire.

Elle rayonnera d’une lumière intense,

Se consumant en dévotion dans un soupire

 

*Le pouvoir qu’elle aura, causera des ennuis,

Parfois de grands conflits et puis même des guerres.

Mais sans elle la désolation et la nuit

Prendront l’univers qui ne s’en remettra guerre.

 

*Elle est, et tout change. Elle est; et le reste suit.

Les lueurs prennent corps, foisonnent,  vagabondent

Le réveil du monde, est une promesse à lui.

L’espoir revit, et la ferveur des âmes gronde.

 

*Le travail s’achève avec passion et vigueur.

Epuisé, mais ravis il repose sa lame,

Et contemple doucement, le fruit de son cœur.

L’envie l’avait surpris, et il créa la femme.*

A. Abou-Mrad-Fricquegnon       

Texte N°2 diffusé sur le site www.journee-de-la-femme.com Concours JDF 2015

 

Cliquez ici pour voter sur ce texte

Page à imprimer, puis découper (à l'extérieur du 2ème cadre rose), puis placardez le et ouvrez le débat autour de la machine à café par exemple...

 

Précédente Remonter Suivante



Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis